What’s going on – with Donald Brink

Scroll down for English version.

On vit un moment étrange où plus de la moitié de l’humanité est en confinement ou en quarantaine, appelez ça comme vous voulez. Certains pays sont plus touchés que d’autres, les règles varient aussi d’un état à l’autre.
Pour s’y retrouver un peu et se rendre compte qu’on est tous dans le même cas, on a pris contact avec des surfeurs éparpillés un peu partout sur notre belle planète bleue pour savoir comment ça se passe chez eux.
Donald Brink a pris le temps de nous répondre.

Wrecked : Salut, tu vas bien ? Peux-tu te présenter, nous dire d’où tu viens et où tu te trouves en ce moment ?

Donald Brink : Je m’appelle Donald Brink, je suis shaper et artisan, je travaille et vit actuellement à San Clemente, en Californie du Sud, avec ma famille. Je suis né et j’ai grandi en Afrique du Sud.
Je suis actuellement assis dans mon atelier et je tape avec mes pouces sur mon téléphone. 

W : Quelle est la situation chez toi ? Êtes-vous confinés ou non ? Quelles sont les règles ?

DB : Les règles sont assez claires. Restez chez vous, les choses essentielles sont toujours en cours et tous les parcs, lieux publics et plages sont fermés. 

W : Comment sont les vagues ? Vous pouvez surfer ? Vous risquez des amendes si vous allez à l’eau ?

DB : Le surf est officiellement interdit. C’était une zone grise depuis quelques semaines, mais maintenant c’est juste interdit. Oui, il y a des amendes distribuées et des sociétés de sécurité privées et publiques surveillent. J’ai décidé de ne plus aller surfer depuis quelque temps. C’est difficile d’être hors de l’eau parce que ça fait partie de ma routine et de mon équilibre de vie. Je n’ai pas surfé depuis presque trois semaines aujourd’hui. J’ai dû relire quelques textos pour m’en rendre compte. J’ai l’impression que c’était dans une autre vie, et en même temps, j’ai l’impression d’avoir que c’était il y a deux jours. 
On a de belles conditions en ce moment, cette période de l’année est toujours un régal mais j’essaye de ne pas trop regarder.

W : Qu’est ce que tu penses de la situation actuelle ?

DB : C’est grave. Je suis découragé et je déprime un peu de temps en temps. Des gens meurent et il y a beaucoup de souffrance à venir, quoi qu’il arrive. Puis je pense à quel point notre existence entière est incontrôlable, même dans un jour normal. Je me console en pensant que tout ce que nous avons à contrôler, ce sont nos propres actions et attitudes envers nous-mêmes et les autres. Pour résumer, nous sommes dans le même bateau, il fait rester agréable, et si j’y parviens ne serait-ce qu’un petit peu, je serai reconnaissant et heureux d’avoir fait ça.

W : Tu fais quoi pour t’occuper ? Des conseils pour nos lecteurs ?

DB : Heureusement je travaille seul sur mes planches du début à la fin. Dans une certaine mesure, une partie de ma journée est normale, tant que les commandes continuent d’arriver et que les matériaux sont disponibles quand j’en ai besoin. Les journées sont quand même bien remplies : j’aide mes enfants à faire l’école à la maison et j’essaie d’équilibrer mon emploi du temps et ma vie de famille. 
Pour vos lecteurs, je ne donnerais aucun conseil, mais j’ai remarqué ces choses sur mon propre chemin et peut-être que ça peut aider : 
Ne pas lire les news tous les jours. 
Commencer une nouvelle routine. 
Faire preuve de créativité et profiter de cette saison pour essayer de nouvelles choses qu’on n’a pas le temps de faire habituellement.
Être gentil, agréable avec les autres. 
Fabriquer des trucs. Des petites choses idiotes, n’importe quoi.
Dormir plus longtemps que d’habitude. 
Profiter de chaque moment.
Apprécier ce que l’on fait même si ça fait perdre du temps. C’est un processus de production, pas nécessairement un temps de production.
Essayer de ne pas stresser.
Faire un plan et s’y tenir.
S’entraîner pour mieux surfer. Il y a beaucoup d’entraînements à faire.
Voir chaque chose comme une opportunité de grandir et de partager.

W : Est-ce que tu peux nous conseiller un livre, un film ou un album ? Ou un de chaque si tu te sens inspiré.

DB : J’ai écouté tous les albums d’artistes que j’aime mais que je n’ai pas encore entendus. Par exemple, ce matin, j’ai écouté TRAVIS – Ode to J.Smith – de 2008, je ne l’avais pas entendu complètement. J’ai aimé le son de la guitare et la batterie.

Je n’ai pas vraiment le temps de lire mais j’aime beaucoup écouter des podcasts et des audiobooks pendant je travaille pour couvrir les outils et continuer à apprendre. 
Shantaram de Gregory David Roberts n’est pas pour tout le monde mais j’ai vraiment adoré ce roman. C’est un bon 43 heures de livre audio. Bien écrit, bien lu et culturellement expansif. J’ai même acheté le livre aussi, c’est un de ceux-là.
Je vais faire référence à la “théorie de la complexité ultime” comme un moyen utile de voir la situation actuelle et où nous en sommes. Page 772, je crois.

W : Merci! Prends soin de toi!

@donaldbrink
www.brinksurf.com
Swell with my soul podcast

“Well I glassed this board today.”

We’re living in a strange time when more than half of humanity is in confinement or quarantine, call it what you want. Some countries are more affected than others, and the rules vary from place to place.
In order to find out what’s really happening out there, we reached out to surfers spread across our beautiful blue planet and asked what’s going on where they live.
Donald Brink took some time to answer us.

Wrecked : Hi, how are you? Can you tell us who you are, where you’re from, where you’re at right now?

Donald Brink : My name is Donald Brink, I’m a surfboard shaper and craftsman currently working and living in San Clemente, Southern California, with my family. Born and raised in South Africa. 
I’m currently sitting in my shaping bay and typing with my thumbs.

W : What’s the situation like where you are? Are you confined or not? What are the rules?

DB : Rules are fairly clear. Stay at home, essential business is still underway and all parks, public places and beaches are closed. 

W : How are the waves? Can you surf? Are you facing tickets if you do?

DB : Surfing is shut down officially. It’s been in the grey for a few weeks but now it’s being enforced. Yes, tickets are issued and private security companies and officials are present. I decided not to show up or surf some time back now. It’s tough being out the water as it’s such a huge part of my routine and balance in life. I have not ridden a wave in almost 3 weeks today. I had to look back at some texts to figure that out. Feels like a past life in some respects. At the same time it feels like a day or two at the same minute. 
Waves are good right now, this time of year is always a treat. I have not looked at or checked specifically. 

W : What do you think of this situation?

DB : It’s serious. I get disheartened and have depressive thoughts from time to time. People are dying and there is plenty suffering ahead no matter what. Then I think how out of control our entire existence really is on any normal day. I take solace in the fact that; all we have to control is our own actions and attitudes toward ourselves and others. To boil it down, we are in this together, always be kind, and if I achieve that in any part of life I’ll be grateful and happy I worked at simply that.

“This is a collage I did last week with the family. We all sat down and made a mess, did some scrap booking and had a laugh.”

W : What do you do to stay busy? Advice for our readers?

DB : Well fortunately I work alone and build boards start to finish. In some respects, part of my day is normal. So long as orders keep coming in and materials are available once that becomes a need. Life is busy though, with helping home schooling my children and balancing condensed family schedule and life. 
To all your readers I wouldn’t give any advice, but I’ve noticed these things within my own path and perhaps they can help:
Don’t read news every day. 
Establish a new routine. 
Push myself creatively and use this season to try the things that could use more time than normal. 
Be kind, that it just be kind. 
Make stuff. Small silly stuff. 
Sleep longer than usual. 
Make all activities fun. 
Enjoy the process of what I’m doing, this has sometimes made me take longer and do less. But this is a process time not necessarily production time. 
Try not stress. 
Make a plan and stick to it. 
Work on the parts of surfing and my body that I can. Plenty training to do. 
See everything as an opportunity to grow and share.

W : Can you recommend us a book, a movie, or music album?
DB : I’ve been listening to all the albums from artists I like but haven’t heard. For instance this morning I listened to TRAVIS – Ode to J.Smith – from 2008 I hadn’t heard it start to finish. I liked the guitar tone and the drum parts as usual.
I generally don’t ha
ve time to read but really enjoy listening to podcasts and audio books when I work to drown out the tools and always be learning. 
Shantaram by Gregory David Roberts isn’t for everyone, but it’s a great novel that I enjoyed a lot. It’s a solid 43 hours on audio book. Well written, well read and culturally expansive. I bought the book too, it’s one of those. 
I’ll reference the “theory of ultimate complexity” as a helpful way to see this current situation and where we are. Page 772 I think.

W : Thanks! Take care!

@donaldbrink
www.brinksurf.com
Swell with my soul podcast