What’s going on – with Wouter Struyf

Scroll down for english version.

On vit un moment étrange où plus de la moitié de l’humanité est en confinement ou en quarantaine, appelez ça comme vous voulez. Certains pays sont plus touchés que d’autres, les règles varient aussi d’un état à l’autre.
Pour s’y retrouver un peu et se rendre compte qu’on est tous dans le même cas, on a pris contact avec des surfeurs éparpillés un peu partout sur notre belle planète bleue pour savoir comment ça se passe chez eux.
Pour commencer cette série, Wouter Struyf répond à nos questions.

© Irmy

Wrecked : Salut, tu vas bien ? Peux-tu te présenter, nous dire d’où tu viens et où tu te trouves en ce moment ?

Wouter Struyf : Salut, ça va bien, merci. Je m’appelle Wouter Struyf, 36 ans, père de deux charmantes petites demoiselles. J’adore documenter ce qui se passe autour de moi avec mon appareil photo et de temps en temps je suis payé pour le faire, alors je pense qu’on peut dire que je suis photographe. En plus de ça, je suis copropriétaire de HAVEN Surfshop à Anvers, en Belgique, la ville que j’appelle aussi “home”. 
En ce moment même, je suis au shop et je prépare les commandes en ligne pour toutes les personnes qui nous soutiennent en ces temps bizarres. Et en parallèle je repense à tous les trips auxquels j’ai dit non dans le passé et j’essaye de me rappeler que je dois accepter chaque idée cool qui se présente à moi.

W : Quelle est la situation en Belgique ? Êtes-vous confinés ou non ? Quelles sont les règles ?

WS : Ici, en Belgique, nous sommes enfermés. On nous demande de rester à la maison autant que possible. Nous pouvons sortir pour faire les courses, faire du sport ou aller travailler. Ce n’est pas très strict car le week-end beaucoup de gens traînent dans les parcs et ont l’air de ne rien faire. On fait comme si de rien n’était. C’est assez triste à voir en fait. Ok, je comprends et je sors aussi, je pense que tout le monde doit sortir un peu pour rester sain d’esprit. Mais quand t’as fini tes courses, ton sport … un peu plus de solitude serait bien, je pense.

W : Comment sont les vagues ? Vous pouvez surfer ? Vous risquez des amendes si vous allez à l’eau ?

WS : Il y a eu quelques jours surfables ces deux dernières semaines, mais rien qui ne mérite d’enfreindre la loi. Non, nous ne pouvons pas pratiquer de “sport” en Mer du Nord. Même la natation n’est pas autorisée. On ne peut pas non plus aller en voiture à la mer. Chacun est prié de rester autour de son lieu de résidence. La voiture n’est autorisée que lorsque c’est vraiment nécessaire, mais pas pour faire des trips. On nous pousse à sortir les vélos !

On a  pensé à passer la frontière avec les Pays-Bas, où le surf est encore autorisé. Parce que oui, on est de vrais accros à la recherche de notre hit.

W : Qu’est ce que tu penses de la situation actuelle ?

WS : C’est difficile à dire.
Il faut qu’on s’en sorte d’une manière ou d’une autre. Et ça devait arriver un jour, vu la façon dont nous, l’humanité, ne nous occupons pas du tout de la nature.

W : Tu fais quoi pour t’occuper ? Des conseils pour nos lecteurs ?

WS : J’essaie de ne pas faire de plans mais de vivre d’heure en heure, de voir ce qui se passe quand ça arrive. Je ne suis pas les infos. J’essaie de rester à l’intérieur autant que possible, de me concentrer sur le travail et d’essayer de divertir les enfants quand je suis avec eux. Et j’ai ressorti mon ballon de basket pour faire un peu d’exercice.
Je n’ai pas vraiment de conseils, je pense que tout le monde est différent et que les choses que j’aime faire ne conviennent pas aux autres. Je pense que tout le monde doit réfléchir et se demander ce qu’il a toujours aimé et se concentrer sur ces choses. Je ne suis pas en mesure de dire aux autres ce qui est bon pour eux. 

© Wouter Struyf

W : Est-ce que tu peux nous recommander un livre, un film ou un album ? Ou un de chaque si tu te sens inspiré.

WS : J’ai parcouru mes livres la semaine dernière et ce sont ceux que j’ai le plus appréciés :
Slow is Fast de Patagonia
Jeux de Peau par Henrik Purienne
Let my people go surfing de Yvon Chouinard

D’autres lectures :
Words de The Fieldwork
www.thefield.work / @thefieldwork

Côté divertissement, j’ai bien aimé ça dernièrement :
Adventures in Golf sur Youtube
Self Discovery for Social Survival
The English Game sur Netflix

Audio:
Ada Studios Volume 2 playlist on Spotify
The Lineup podcast
Sleeping at Last podcast

W : Merci, prends soin de toi et ta famille !

www.wouterstruyf.com
@wouterstruyf
www.havensurf.com

© Tijs Vervecken

We’re living in a strange time when more than half of humanity is in confinement or quarantine, call it what you want. Some countries are more affected than others, and the rules vary from state to state as well.
In order to find out more about it and realize that we are all in the same situation, we reached out to surfers spreader across our beautiful blue planet to know what’s going on where they live.
This time Wouter Struyf answered our questions.

Wrecked : Hi, how are you? Can you tell us who you are, where you’re from, where you’re at right now?

Wouter Struyf : Hi, I’m good thanks. I‘m Wouter Struyf, 36, father of two lovely little ladies. I love to document the things that happen around me with my camera and once in a while I get paid to do so, so I think you can put me in the box of photographers. Beside that I‘m the co-owner of HAVEN Surfshop in Antwerp, Belgium, the city I also call ‘home’.
At this very moment I’m at the shop packing online orders for all the kind people that keep supporting in these weird times. And on the other side contemplating about the adventures I said no to in the past couple of years and trying to convince myself I need to say yes to every cool idea that crosses my path.

W : What’s the situation like where you are? Are you confined or not? What are the rules?

WS : Here in Belgium, we are in a lockdown. We get asked to stay inside as much as possible. We can go out to do grocery shopping, sport or go to work. It’s not very strict as during the weekends a lot of people just hang out at the parks and it looks like nothing is happening. Business as usual kinda. It’s pretty sad to see actually. Ok… I do understand and I go out as well, I think everyone needs to go out as little as possible to stay sane. But when you’re done shopping or exercising or … a little more solitude would be great I think. 

W : How are the waves? Can you surf? Are you facing tickets if you do?

WS : There were a couple of surfable days the last couple of weeks, but nothing worth breaking the rules over. No we can not practice any ’sport’ in the North Sea. Even swimming isn’t allowed. Besides that we can’t drive to the sea either. Everyone is asked to stay in and around their own city. Transportation by car is only allowed when really necessary, but not to go on trips. Riding bikes is encouraged!

We have been thinking about crossing the border to the Netherlands, where surfing is still allowed though. Yes we are real addicts looking for our hit.

W : What do you think of this situation?

WS : That’s a very difficult question to answer. We have to get through this one way or another. And this had to happen someday, seeing how we, mankind, don’t look after nature at all. 

W : What do you do to stay busy? Advice for our readers?

WS : I try not to plan things but just live from hour to hour, see what happens when it happens. I don’t follow the news. I try to stay inside as much as possible and focus on work and trying to keep the kids entertained when I‘m with them. And I’ve picked up my basketball again to do some kind of work-out.

I don’t have any advice really, I think everyone is so different and the things I like doing won’t suit other people. I think everyone need to look at themselves and ask themselves what they always have loved and focus on those things. I’m not in a position to tell others what’s good for them. 

© Wouter Struyf

W : Can you recommend us a book, movie, or music album? Or one of each.

WS : I have been going through my books last week and these are the ones I enjoyed the most:
Slow is Fast by Patagonia
Jeux De Peau by Henrik Purienne
Let my People Go Surfing by Yvon Chouinard

Some other reading:
Words by The Fieldwork
www.thefield.work / @thefieldwork

Entertainment wise I have been enjoying these :
Adventures in Golf on Youtube
Self Discovery for Social Survival
The English Game on Netflix

Audio:
Ada Studios Volume 2 playlist on Spotify
The Lineup podcast
Sleeping at Last podcast

W : Thank you, take care!

www.wouterstruyf.com
@wouterstruyf
www.havensurf.com

© Wouter Struyf